Chez Chloé, du Made in Paris à Détroit

IMG_2270signé

En octobre 2013, Chloé lance son entreprise de fondants au chocolat fait-maison “Chez Chloé” dans une des villes les moins populaires des États-Unis, à Détroit. En pleine renaissance, la ville a offert à cette jeune parisienne de 24 ans de nombreuses opportunités. 

Sur le marché d’Eastern Market, à Détroit, personne ne peut rater la bannière de la Française: “Les fondants au chocolat, straight from Paris”. Avec ses grands yeux verts et son large sourire, Chloé attend les gourmands derrière son stand. Cela fait maintenant six mois qu’elle s’est lancée dans son aventure américaine.

Contrairement à New York ou à San Francisco qui regorgent d’expatriés français, Chloé est la seule française à proposer ce service à Détroit et aux alentours.  Elle n’a pas de boutique mais s’est principalement développée grâce au marché d’Eastern Market et la solidarité, le mot d’ordre dans la Motor City. “C’est grâce à toutes mes rencontres que j’ai faites sur le marché que j’ai pu me développer, ça m’a énormément aidée!”, confie l’entrepreneuse. IMG_2239signé

Une recette familiale à la sauce américaine

“J’ai fait ce gâteau toute ma vie”, se rappelle-t-elle. Avec sa grand-mère, et puis sa mère, Chloé connaît la recette familiale par coeur. Pourtant, elle n’a pas de formation en pâtisserie. Diplômée l’année dernière d’un master en marketing, elle a choisi de se lancer dans l’entreprenariat et la cuisine, deux domaines où elle n’avait aucune expérience. Jusqu’à maintenant.

En tant que bonne étudiante en marketing, Chloé a su s’adapter aux besoins et aux envies des Américains. Elle a donc créé des fondants au beurre de cacahuètes ou encore, avec des cerises, le fruit fétiche du Michigan. Pour Thanksgiving et Halloween, elle avait préparé une fournée spéciale à la citrouille. De quoi séduire les papilles d’outre-atlantique. IMG_2253signé

La cuisine partagée dans un Détroit solidaire

Il lui aura fallu trois jours pour créer son entreprise dans le Michigan. Depuis octobre, Chloé a su se faire une place sur le marché des gâteaux. Elle vend ses fondants dans des restaurants et commence à avoir des clients réguliers. Solidarité française oblige, le restaurant Le Petit Zinc, tenu par un Français de martinique, fait partie de ses partenaires!

Mais pour vendre ses produits dans des restaurants, Chloé a dû trouver un espace professionnel. Très vite, elle entend parler d’une cuisine partagée : la Detroit Kitchen Connect. Elle peut ainsi louer à l’heure une cuisine toute équipée située au sud de Détroit, pas loin du quartier mexicain. IMG_2279signé

Dans l’avenir? 

La jeune entrepreneuse a déjà commencé à investir et s’agrandir. Après avoir acheté une camionnette pour faciliter ses livraisons et le transport de ses gâteaux, elle a engagé une aide pâtissière pour quelques heures par semaine afin d’assurer la fabrication des fondants. En plus de cela, elle emploie également une étudiante pour tenir un stand sur les marchés.

Ce nouveau rythme de vie, Chloé le vit parfaitement bien: “Je fais mon propre emploi du temps, j’aime travailler pour moi”. À l’image de ces gâteaux, l’entreprise de Chloé est bien partie pour faire fondre le coeur des Américains. IMG_2246signé

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *