3 raisons pour lesquelles les Américains se réinventeront toujours

Cela fait déjà quatre ans que je parcours les États-Unis en long, en large et en travers. J’ai toujours été fasciné par leur “coolitude”, leur prestance et leur confiance en soi. Et pour trois raisons, les Américains sauront toujours se réinventer.

Sans titre-1

1. Ce sont généralement d’excellents orateurs

Moi la première, je me moquais des Américains quand ils parlaient fort. Tellement fort que tout le monde peut les entendre à un rayon de 100 mètres. Pourtant, c’est un aspect qui fait d’eux des orateurs hors-pairs.

Mais le volume sonore ne fait pas tout. En écoutant Obama parlé ou en s’extasiant devant les talk-shows de TEDx, on voit leur aisance avec leur public. Ils savent se lâcher, être eux-mêmes, et lancer quelques blagues de temps en temps pour d’étendre l’atmosphère.

Les blagues ne font pas tout. Leur pragmatisme est enthousiasmant. La théorie, c’est sympa. Mais de vrais conseils, c’est mieux. Hier soir, j’écoutais une femme à la Google Tech Hub de Détroit qui parlait de faire sa place dans un monde d’hommes. En 10 min, elle a donné trois conseils pratiques qui valaient toutes les explications sociologiques du monde. Et ce, pour une simple raison: leur système scolaire les pousse toujours et encore à échanger, avoir une opinion sur tout et surtout à parler fort afin que tout le monde puisse entendre.

IMG_1798.jpg

2. « Le pessimisme est d’humeur ; l’optimisme est de volonté.  » Alain

C’est en écoutant un discours d’Obama, en le comparant bien sûr avec ceux de François Hollande, que je me suis rendue compte à quel point l’optimisme dans un discours peut encourager une population à pousser des montagnes.

Alors qu’en France, on est plutôt dans le “Petit 1/ c’est la crise” donc “Petit 2/ ça va être dur” donc “Petit 3/ je vais faire de mon mieux”. Aux États-Unis, on est plutôt du genre à dire “Les mecs, les États-Unis, notre pays, c’est le Number 1, donc on va s’en sortir, mieux que ça même, on va encore faire mieux qu’avant! Normal, on est les meilleurs”.

CQFD.

IMG_1714couleur.jpg

3. 1 + 2 = Un regard vers un futur radieux

Prenons l’exemple de Détroit. Tout le monde connaît cette caricature de la ville en ruine, fuite par les riches blancs et envahie de pauvres noirs. Depuis 50 ans, on nous dépeint une ville à ramasser à la petite cuillière. En France, on a lu des articles “Un Détroit français n’est pas possible”. Cette ville est repartie de zéro. Et pourtant, elle s’en sortira mieux que l’économie française. Pourquoi? Parce que la population voit un avenir brillant pour leur Motown.

Entre les jardins urbains, les bars qui fleurissent un peu partout, une grosse aide du milliardaire Dan Gilbert qui a racheté la moitié de Détroit, la profonde et solide solidarité entre les habitants et cette incroyable envie d’avancer à grands pas vers le futur – même si tous les jours on peut voir les 80 000 bâtiments en ruine- tout cela ferait de Détroit une métropole attractive dans une dizaine d’années.

Parce que l’Américain ne se laisse jamais morfondre sur le négatif, mais prend toujours le côté positif comme les Détroiters qui me disent souvent:”il n’y a plus rien à Détroit, tout est à reconstruire, c’est fantastique”, cela fait d’eux un peuple qui se réinventera toujours. Et en mieux.

11159797144_294d88aa8b_o.jpg

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *