Détroit: une journée de baseball qui montre la ségrégation entre noirs et blancs

Opening day est une journée importante aux États-Unis: c’est l’ouverture de la saison de baseball. À Détroit, l’équipe de baseball les Tigers est très populaire auprès de toute la population de Détroit et des habitants aux alentours. Lundi 31 mars, des milliers de personnes se sont rassemblées afin de fêter ce jour national autour du stade, avant que le premier match ne soit lancé.

IMG_1567couleur.jpg

En mode “bourrage de gueule”

Je n’avais jamais vu Détroit si peuplé et….si blanc. Dans une ville où la population est composée à 80 % d’Américains noirs, j’ai été surprise de ne voir que des visages pâles dans toute la ville. Principalement venus des suburbs (banlieues), les fans de Tigers ne sont venus que pour une seule chose: boire à ne plus tenir debout.

IMG_1647couleur.jpg

Une coutume nommée tailgate et qui ne me surprend plus depuis quelques années. Les Américains aiment boire à flot, soit. Ce qui m’a le plus frappée, c’est de voir cette ségrégation encore plus forte que d’habitude. Détroit n’est plus habité par cette tranche aisée blanche. Après les années 70, seuls les plus pauvres n’ont pas pu quitter la ville. La population noire a donc vite formé la première communauté de la Motown.

A chacun son travail

IMG_1500couleur.jpg

Détroit est pauvre et ses habitants le sont encore plus. En voyant à chaque fois tous ses riches blancs venus s’enivrer dans la Motown, de nombreux Detroiters ne pensent qu’à profiter de cette aubaine pour se mettre de l’argent dans les poches. Alors que les blancs se préparent à aller voir le match au Comerica Park ou seulement à se saouler, les noirs occupent trois fonctions:

– Ramasser les canettes: aux États-Unis, chaque canette rapportée dans un centre de recyclage permet de gagner entre 10 et 20 cents. C’est donc un bon moyen de se faire entre 30 et 50 dollars.

– Garer les voitures: à Détroit, les parkings qui coûtent habituellement 3$ la journée se voient afficher un prix de 20$ en l’espace d’une demi-journée. Ils passent leur Opening day à attendre les voitures, les garer et ramasser la monnaie.

– Vendre les bonbons: cette fois-ci, c’est leurs enfants qui s’en occupent.  Peu importe s’il y a école ou non, les enfants se promènent avec leurs parents pour vendre des friandises. Pas certaine que ces chers bambins s’amusent tant que ça à vendre des barres chocolatées pour trois francs six sous.

IMG_1597couleur.jpg

Le lendemain

J’ai écrit un post en anglais sur mon Tumblr à propos de cela. Pour résumer, la population blanche des riches banlieues viennent faire la fête dans une ville où ils ne s’installeront jamais à cause d’un pourcentage de criminalité -et celui de la population noire?-  bien trop élevé. Mais ils laissent bien volontiers derrière eux tous leurs déchets de leur tailgate. Nourritures, bouteilles, sacs poubelle, et bien plus! Qui reste pour ramasser tout cela? Une équipe de nettoyage composée à 100% de personnes noires.

IMG_1736couleur.jpg

Le plus triste? La plupart des Detroiters n’ont pas les moyens de se payer un billet pour aller voir leur équipe. Une fois dans le stade, la population est à 95% blanche.

20140407-220919.jpg

***********Pour toutes les photos de l’Opening day, rendez-vous ici et .************>

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *