Dossier: “Zingerman’s”, l’anarchisme comme modèle économique

Nb: J’ai essayé de vendre le sujet aux médias français mais je n’ai eu aucun succès. Mis à part le fait que certains rédacteurs en chef n’ont pas trouvé l’intérêt de publier un article sur ce sujet ou que les journaux n’ont tout simplement pas le budget pour cela, j’ai tendance à penser que les médias français n’aime pas ce genre d’histoire car elles ne donnent pas raison aux stéréotypes que les Français ont sur les Américains. Pourtant, toutes les entreprises américaines ne sont pas des capitalistes féroces assoiffés d’argent et de pouvoir. Il y a aussi l’histoire de ceux et celles qui pensent qu’une autre économie est possible. Et cela se passe aussi aux États-Unis d’Amérique.

Un modèle unique Made in America

On n’oublie jamais la première fois que l’on rentre chez Zingerman’s. Les odeurs des fromages français et néerlandais viennent très vite éveiller nos sens endormis. Pas le temps de s’attarder sur ces arômes européens car sans attendre, un employé de Zingerman’s tend du pain traditionnel français à chaque client. Un peu plus loin, c’est un morceau de comté. L’épicerie fine américaine offre un petit goût du pays natal. Pourtant, nous sommes loin de la France. Nous sommes à Ann Arbor, dans le Michigan.

Zingerman’s est une entreprise bien particulière qui se divise en une douzaine de magasins. Entre la pâtisserie, le café, la sandwicherie, le restaurant, le service postal et les autres magasins liés aux affaires de l’entreprise, Zingerman’s exploite tous les filons de la nourriture fine européenne.

C’est dans les années 80 que les deux fondateurs, Ari Weinzweig et  Paul Saginaw, décident de se lancer dans l’aventure Zingerman’s. Leur but? Faire découvrir aux habitants du Midwest des saveurs dignes de restaurants étoilés. De l’époisses au gouda, de l’huile d’olive italienne aux saucisses de Lyon, le citoyen lambda a accès à tous les produits régionaux provenant principalement de la France, de l’Italie, de la Grande-Bretagne, des Pays-Bas et des États-Unis.

Zingerman’s n’est pas une épicerie fine comme les autres. C’est un monde à part entier avec un fonctionnement autonome, une gestion du personnel basée sur humain et la réussite afin d’obtenir un modèle économique alternatif.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *